samedi 14 décembre 2013

La dernière duchesse, Daisy Goodwin



Cora Cash est belle, pleine d'esprit, et à la tête d'une fortune colossale. Mais sa mère rêve de la seule chose qu'elle ne pourra pas lui acheter en Amérique : un titre de noblesse. Envoyée de l'autre côté de l'Atlantique, la jeune femme fait forte impression auprès de la bonne société anglaise et trouve un bon parti ; un séduisant duc dont la propriété tombe en ruine. Dans les courants d'air qui traversent les somptueuses demeures de l'aristocratie, la délicieuse Américaine a tôt fait de déchanter. Cet univers impitoyable regorge de pièges et de trahisons qui risquent fort de provoquer sa chute. Pour y échapper, l'enfant gâtée va devoir se métamorphoser en femme accomplie.

Voilà une lecture qui malheureusement ne laissera pas de trace dans ma mémoire. Est-ce à dire qu’il s’agit d’un mauvais  livre ? Non, cela ne va pas jusque-là. Juste que je ne m’attendais pas à cela.

Le résumé m’avait fait miroiter les beaux sentiments liés à une romance, et force est de constater que même si cela tourne autour du mariage de Corah et Ivo, puis de leur vie de couple, il n’y a pas vraiment eu de quoi faire frémir mon petit cœur. Très peu de scènes tendres, même la demande en mariage a été dénuée d’émotions, pas de scène pour vous émoustiller, rien de tout cela. Les personnages sont assez fades, pour ne pas dire antipathiques en ce qui concerne Corah et sa mère (j’aurais apprécié, clin d’œil à Jane Austen, une touche d’humour pour ce personnage qui aurait pu être haut en couleurs), et les histoires parallèles (Bertha et Jim notamment) ne sont pas assumées jusqu’au bout.

Mais qu’est-ce qui le sauve d’être un mauvais livre ? Sans doute l’aspect historique, qui lui, m’a vraiment intéressée et a fait que je ne me suis pas ennuyée. L’opposition franche Nouveau Monde / Europe, l’aristocratie anglaise et toute sa pédanterie, les relations humaines –anglais / américains évidemment, mais également noirs / blancs - aussi bien en Amérique qu’en Angleterre, l’arrivée de la modernité, le combat pour préserver ses traditions face à cette même modernité, autant de points qui ont attiré mon attention, et qui ont rendu cette lecture agréable malgré tout.

Mais vous l'avez compris, si vous voulez de la romance, passez votre chemin...

12 commentaires:

  1. ah mince, j'étais assez intriguée par celui ci. Puis j'aime beaucoup la couverture mais du coup je laisserais peut etre passer... merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la couverture qui m'avait fait l'acheter!

      Supprimer
  2. Arf.... Il me tentait beaucoup depuis un bon moment celui-là ! Mais bon... après avoir lu ton avis, je suis calmée ! ^^"
    Je passerai donc mon chemin sans trop de difficulté :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que si tu l'ouvres, ne t'attends pas à de la romance!!

      Supprimer
  3. Dommage que ce livre ne t'ait pas plus emballé que ça... La couverture de ce roman est en tout cas très belle et le résumé était plutôt tentant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'emballage était tentant...Et le contenu décevant...

      Supprimer
  4. Le résumé me tentait bien, mais ton avis m'a un peu découragée ;). Je ne l'achèterai certainement pas, mais si un jour je peux l'emprunter, j'essaierai malgré tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je l'avais acheté d'occasion, j'aurais moins regretté je crois...

      Supprimer
  5. Je pensais justement me laisser tenter par cette lecture. Mais peut-être que je vais attendre un peu.
    Merci pour ta chronique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une vraie déception que ce lire. J'en attendais pourtant beaucoup...

      Supprimer
  6. Il y a un moment déjà que tu l'as lu, t'en souviens-tu? Je demande car tu dis qu'il ne restera pas trop dans ta mémoire!
    Je viens de le lire et comme toi, j'en ai apprécié le côté historique... seulement...
    Et idem, je n'en garderai pas un grand souvenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens du négatif et de la déception, ce qui en général n'est pas une bonne chose!

      Même sentiment pour toi alors, mince...

      Supprimer