samedi 9 janvier 2016

La vérité sur l'Affaire Harry Québert, Joël Dicker


À New York, au printemps 2008, alors que l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois. Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Québert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d'avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l'innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l'enquête s'enfonce et il fait l'objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d'écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s est-il passé dans le New Hampshire pedant l'été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Décembre 2015.

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec un livre. En réalité, j'ai rendez-vous avec mon frère, mais j'ai aussi rendez-vous avec un livre, parce que voyez-vous, pour aller chez mon frère, je dois prendre l'avion, et qui dit avion dit aéroport, qui dit aéroport, dit attente. J'aime l'attente dans les aéroports. Elle est longue, très longue parfois, mais elle est surtout synonyme de temps, beaucoup de temps sans craindre d'être dérangée. Alors, j'ai rendez-vous avec un livre, épais, qui m'appelait depuis plusieurs mois, mais que j'ignorais, parce que trop épais justeùent. Et ce rendez-vous a été réussi. Franchement réussi. L'un de mes meilleurs rendez-vous 2015.

Cela commence comme un thriller à l'américaine, un écrivain qui a connu un succès fulgurant et voit le spectre de la page blanche lui promettre oubli et descente aux enfers. Marcus Goldman n'est pas ce qu'il semble être. A dire vrai, lui-même ne sait pas vraiment ce qu'il est réellement. Il ne l'a jamais su. Il s'est forgé un personnage et ce personnage l'a rattrapé. L'imposture mariée au doute l'agresse. Pour sortir de cette mauvaise passe, il doit retourner à l'essentiel, il doit retourner aux origines. Et le seul qui a toujours su voir derrière ce masque qu'il arborait fièrement est Harry Québert, son ancien professeur et écrivain consacré.

Mais personne n'échappe à son passé, personne. La fuite est un leurre, une façon de retarder le temps. Mais il est implacable, tapi dans l'ombre, prêt à vous plaquer au sol et à reprendre ses droits. Harry Québert est accusé de meurtre. Son mentor est accusé de meurtre. Une sombre affaire de 1975. Tout l'accuse. Et ses échéances éditoriales deviennent plus pressantes. La page blanche devient un monstre prêt à le dévorer. Sa carrière sera ruinée. Il sera ruiné. Sa vie sera ruinée. Il ne peut plus jouer à qui il n'est pas. Tout s'enchaîne, tout se mélange. Il lui faut découvrir le fin mot de l'histoire. Découvrir la vérité pour sauver leur avenir. Celui d'Harry et le sien.

J'avais lu beaucoup de critiques sur ce roman, certaines dithyrambiques, d'autres plus mitigées. Pour ma part, j'ai adoré. Je me suis laissée prendre au jeu de cette enquête et de ces rebondissements, de ces personnages qui dissimulent plus qu'ils ne dévoilent, de ce jeu de faux-semblants et au fil de spages, j'ai cherché à reconstituer ce qui était arrivé à la petite Nola. 

Effectivement, certains ressorts de l'histoire sont faciles, parfois prévisibles, d'autres sont complètement aboutis et déstabilisants. La langue est moderne, parfois maladroite, mais elle dépeint parfaitement un livre écrit dans l'urgence, le livre qu'écrit Marcus Goldman sur son ami. Et moi, j'ai complètement adhéré. Jusqu'au bout. La société éditoriale américaine est décrite sans complaisance, tout comme la justice. Ce n'est pas une simple enquête policière, c'est un portrait d'une Amérique avide de détrôner ses dieux, une Amérique qui flirte avec le voyeurisme, une Amérique qui cherche un exutoire, l'Amérique de l'argent et des gens bien pensants au jugement trop rapide. Mais aussi une Amérique qui sait se montrer solidaire, une Amérique chaleureuse, une Amérique aimante.


Un véritable page-turner d'une efficacité redoutable. Et un super moment à l'aéroport !

30 commentaires:

  1. Je l'avais tentée à sa sortie en grand format, sans adhérer... Je l'ai retenté à sa sortie en poche, et je l'ai lu en entier ce coup-ci. Même si il s'est avéré sympathique à la relecture, j'avoue qu'il ne me reste pas en mémoire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu des avis dans le sens du tien aussi. Je pense que le contexte dans lequel je l'ai lu m'a aidée, mais j'ai vraiment beaucoup aimé. Un bon page turner!

      Supprimer
  2. Lu sur les plages de Santander ... j'avais adoré aussi!
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Comme tu dis, il est d'une efficacité redoutable. "Le livre des Baltimore" est très bien aussi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai pas lu! Je vais attendre de le trouver d'occasion!

      Supprimer
  4. C'est agréable dans un temps d'attente de trouver un livre qui surprenne et plaise autant comme ça ! L'auteur semble avoir partager un grand nombre de choses dans son roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une lecture vraiment agréable malgré le nombre de pages!

      Supprimer
  5. J'ai voulu me l'acheter souvent celui-ci, mais sans savoir pourquoi, je le repose toujours sur l'étagère. Et pourtant je lis ta critique et il fait vraiment envie! Je n'savais même pas que c'était un polar. Très tentant...
    Tu as fait des gros becs à ton frère? Vive les aéroports, j'adore moi aussi ces moments de tranquillité! <3 ;-)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, il était sur mon étagère depuis pas mal de temps, et puis l'occasion s'est présentée! Oui, plein de "besos" à mon frère! On se voit peu...

      Supprimer
  6. Ahahaha, j'adore moi aussi attendre dans l'aéroport en lisant! :D ce livre est dans ma wish-list, il va vraiment falloir que je le lise!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les aéroports sont un bon endroit pour lire! Avec le casque, une bonne musique de fond, et zou...

      Supprimer
  7. Ce roman est sur ma pal depuis... Quasiment depuis sa sortie, c'est dire! Il faudrait vraiment vraiment que je l'en sorte! Jolie chronique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mis longtemps à l'en sortir moi aussi, mais je ne regrette pas!

      Supprimer
  8. Une éternité que je dois le lire celui-ci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mis une éternité à me décider à le lire, mais je ne regrette pas du tout!

      Supprimer
  9. Cela reste un bon souvenir de lecture pour moi, sans aller jusqu'au coup de cœur malgré tout, sans doute à cause du fait que je suis un peu récalcitrante aux thrillers ^^ En revanche je suis tombée sous le charme de la plume de l'auteur !
    Ravie que cette lecture aéroportuaire ait tenu toutes ses promesses pour toi :)

    RépondreSupprimer
  10. Gros coup de coeur pour ce roman, je m'attendais pas du tout à cette intrigue, et j'ai hâte de lire la suite des aventures de Marcus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis comme toi, je résiste pour le moment à la tentation de m'acheter le Livre des Baltimore, je résiste!

      Supprimer
  11. Ah force de le voir, j'ai trop envie de lire ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bonne surprise pour moi que cette lecture! Alors n'hésite pas!

      Supprimer
  12. J'ai ADORÉ! J'ai son dernier livre dans ma PAL, il me tarde de le dévorer!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhhh, tu as le dernier! Je suis jalouse!!! (Et encore plus parce que tu es au Mexique! lol)

      Supprimer
  13. Un gros coup de coeur pour moi ce livre !! Contente de voir qu'il t'a plu aussi :) !

    RépondreSupprimer
  14. Une lecture qui me tente et qui pourrait bien me plaire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, c'est un roman efficace!

      Supprimer
  15. Je l'ai dans ma Pal et je dois dire qu'il m'intrigue. Je ne pense pas le lire de suite mais ma foi ton avis me donne tout de même furieusement envie de le découvrir ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vraiment beaucoup aimé! J'en ai même commandé ses autres romans, c'est te dire!

      Supprimer