mercredi 26 novembre 2014

Ne lâche pas ma main, Michel Bussi



Un couple de touristes amoureux dans les eaux turquoise de la Réunion. Farniente, palmiers, soleil… Un cocktail parfait. Pourtant le rêve tourne au cauchemar. La femme disparaît dans l’enceinte même de l’hôtel. Introuvable. Son mari, Martial Bellion, de témoin devient le suspect n°1. D’autant qu’il prend la fuite avec leur fille âgée de six ans. Quadrillages, barrages, patrouilles volantes. Une véritable chasse à l’homme s’engage, ponctuée de cadavres, dans un décor fabuleux et au cœur de la population la plus métissée de la planète. 

Dans la grisaille de saison, un peu de soleil est toujours le bienvenu. J’avais adoré ma lecture de Nymphéas noirs, et en bonne acheteuse compulsive que j’étais (vous noterez l’usage de l’imparfait, oui, oui, je me soigne ! Je n’ai presque pas craqué ces derniers temps, deux petites commandes de rien du tout… Juste sept ou huit livres, et tous en espagnol… ça ne compte pas alors…Je suis sûre que vous êtes d’accord avec moi...), je m’étais jetée sur le site de ma libraire de livres d’occasion préférée pour voir ce qu’ils avaient en stock. Vous connaissez la suite, hop on clique et on repart avec tous les romans de l’auteur. Je sens que vous vous reconnaissez…

Bon, je m’égare, je m’égare… Revenons à nos moutons, ou plutôt retournons à la Réunion, le décor de ce roman de M. Bussi. Il n’y a pas à dire, l’auteur a un véritable don pour reproduire les ambiances. Je m’étais déjà fait cette réflexion pour Nymphéas Noirs, mais là, cela prend vraiment tout son sens. Tout y est, le patois, les variétés ethniques, les insectes (beurk…), le climat… Une véritable immersion dans les îles bien loin de l’image dorée qu’on veut nous transmettre. La Réunion, ses plages, ses bars à touristes, ses hôtels... Mais c’est aussi la violence, les inégalités, le racisme.

Les personnages, particulièrement bigarrés de ce roman (mention spéciale à 
Aja et Christos ainsi qu’à Imelda) sont fidèles à ce portrait de l’île. Personne n'est lisse, personne n'est ce qu'il semble être.

L’intrigue policière m’a moins fascinée que Nymphéas Noirs, mais il est vrai que ce n’est pas très juste que de comparer les deux. Cette chasse à l’homme n’a rien à voir avec la construction des Nymphéas, ne serait-ce parce que le scénario ne s’y prête pas. Mais M. Bussi est quand même diabolique, les apparences sont toujours trompeuses chez lui, et pas seulement en ce qui concerne les personnages. Alors, oui, mon cœur n’a pas frémi comme pour les Nymphéas, mais j’ai pris un réel plaisir pour cette lecture. M. Bussi se classe parmi les auteurs français que je préfère, sa plume est vive et travaillée, sa trame surprenante…

Maintenant j’ai d’ailleurs un problème, je n’ai plus qu’un seul de ses livres dans ma PAL… Je vais devoir craquer, encore… Mais ce n’est pas ma faute, c’est l’auteur le responsable !

25 commentaires:

  1. Je serais curieuse de le lire, je crois, merci pour cette belle chronique :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai seulement lu N'oublier jamais, que j'ai bien aimé. Du coup, je serais curieuse de lire ses autres livres :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas encore lu celui-ci, mais je l'ai dans ma PAL. J'aime bien cet auteur!

      Supprimer
  3. J'ai entendu de jolies choses de l'auteur mais pas encore tenté. Il faudrait que je le fasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est du "policier" vraiment très sympa!

      Supprimer
  4. J'ai adoré ce livre !!! Un grand coup de cœur !! Et là, je démarre "Un avion sans elle" :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu "Un avions sans elle", et il n'est pas dans ma PAL... J'ai lu de bonnes critiques aussi dessus!

      Supprimer
  5. Je l'ai lu à un rythme d'enfer emporté par l'intrigue !
    On peut déplorer certaines "ficelles" un peu grosses mais on ne lâche pas son livre ! :)

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai lu qu'un livre de Michel Bussi, Un avion sans elle, et j'ai adoré!! Je n'hésiterai pas à en relire un (et celui là me tente beaucoup)!

    RépondreSupprimer
  7. Vous devriez essayer LA PIERRE DE SANG
    http://www.polarspavillonnoir.com/product/PIERRE-DE-SANG-Jean-Michel-ROCHE#

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais aller jeter un coup d'oeil! Merci!

      Supprimer
  8. Il va falloir que je le lise un jour surtout que j'ai adore "un avion sans elle", j'ai bien aimé le style de l'auteur.
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas encore lu "un avion sans elle"! Il est dans ma PAL!

      Supprimer
  9. J'ai passé un bon moment avec Un avion sans elle de cet auteur. Pourquoi pas faire un petit séjour à la Réunion ? Merci pour ton avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Réunion, c'est quand même sympa, surtout avec cette grisaille environnante!

      Supprimer
  10. C'est totalement de ta faute, oui oui oui :3 Je le note, ta chronique m'intrigue beaucoup ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben voilà! Serais-tu comme moi, à chercher des responsables à tes pulsions livresques?! On va faire un club!

      Supprimer
  11. AHHH JE NE L'AI PAS LU CELUI-CI ENCORE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!PAUVRE DE MOI!! ( mais je l'ai dans ma PAL!)

    RépondreSupprimer
  12. Tres belle chronique dont tu as le secret
    J ' essayerai de trouver ce livre chez mon libraire ^ ^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu devrais aimer! Contente de te revoir ici!

      Supprimer
  13. Un beau billet . Je suis contente de constater que j'ai eu le même avis que toi.
    "Ne lâche pas ma main" ne m'a pas convaincu comme les autres. "Numphéas noirs" reste mon préféré. Depuis un "avion sans elle", je les enchaine et je ne m'en lasse pas.Tu as raison: l'auteur sait vraiment bien "reproduire les ambiances".
    à bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas encore lu "Un avion sans elle"! Il est dans ma PAL il me semble, à vérifier!
      Merci de ton passage!

      Supprimer