samedi 23 mai 2015

Fight for love, tome 4 « Rogue », Katy Evans

Dans REAL, Brooke Dumas rencontre Remington Tate grâce à sa meilleure amie, Mélanie et c'est maintenant au tour de celle-ci de tomber sur l'homme qui fera vibrer son cœur. Après l'avoir attendu des années, un soir de pluie, il est là, fort et mystérieux... Il se nomme Greyson King et il vole à son secours. Il est intrépide et il est peut-être bien l'amoureux, l'ami et le protecteur qu'elle a toujours cherché. Lorsqu'ils font l'amour et qu'il prononce son nom, c'est comme si tout prenait du sens. Mais il disparaît sans un mot et lorsqu'il réapparaît, c'est pour lui dire : " Je ne pourrai pas te rendre heureuse. " Ne supportant d'être loin de lui, elle finit par découvrir le côté obscur qu'il était déterminé à lui cacher et se rend alors compte que leur première rencontre n'était peut-être pas due au hasard... Prise dans un tourbillon d'émotions, Melanie n'a rien à quoi se raccrocher, si ce n'est cet homme qu'elle devrait certainement fuir comme la peste. Que feriez-vous si votre Prince charmant était en réalité un véritable escroc ?

Le risque avec les sagas est que l'intérêt ne décroisse... Surtout quand les personnages changent et que l'on avait apprécié les précédents. J'avais beaucoup aimé le couple Brooke / Remington dans les trois premiers volumes, et j'avais un peu peur devant ce tome 4 qui nous éloignait d'eux. Que voulez-vous, je m'attache moi. Et Remy, c'est quand même un sacré personnage. 

Quand les Editions Hugo Roman m'ont envoyé ce fameux tome 4, je me suis franchement demandée ce que j'allais y trouver. Mélanie ? Mouais, on l'avait entraperçue dans les tomes avant, mais elle ne m'avait pas marquée. Rogue ? C'est qui celui-là ? J'ouvre l'ouvrage, et lis la première page. Ah non, ce n'est pas un prénom, mais une définition. Humm, la définition est alléchante. On entre dans la catégorie « Bad Boy » vraiment, vraiment « Bad », ça peut être intéressant.

Et ça l'a été. Très. Très, très...

Mélanie est un personnage sympathique, parfois un peu trop gentillet, mais auquel on s'attache assez facilement. Elle aurait mérité d'être un peu plus étoffée, il lui manque un peu de profondeur à cette blondinette sexy. Tout est ébauché, distillé, un peu trop sans doute. Mais Greyson... Il vaut largement Remington. Un sacré personnage lui-aussi, tiraillé par sa noirceur, pas simplement par ce que la vie a fait de lui, mais aussi parce ce qu'il est. Il ne cherche pas la rédemption, l'auteure a habilement évité cet écueil beaucoup trop facile, il ne résiste pas à l'attraction, ce qui est très différent.

Greyson est la face obscure du milieu où évolue Remington, ce que l'on ne voit pas. L'Underground est loin d'être un simple terrain de jeu pour boxeurs en mal de sensations. C'est un réseau, une famille... De celles qu'il vaut mieux éviter.

Un tome finalement assez court si l'on regarde toutes les péripéties de nos personnages, et j'aurais savouré avec bonheur quelques pages en plus. Se dire qu'un roman est trop court est plutôt bon signe en général, cela traduit un "j'en veux encore" qui vaut tous les mots du monde. L'histoire est efficace, la langue agile même si parfois un peu trop crue pour moi (mais elle montre un véritable talent d'écriture de la part de l'auteure qui se renouvelle vraiment, ce tome 4 est loin d'être un copier-coller des tomes précédents), et le résultat : un livre avalé en une soirée de lecture, et l'envie bien présente de lire le tome suivant. J'aime vraiment beaucoup cette série!

Merci encore une fois à Marie Decrême et aux Editions Hugo Roman pour cette lecture !

10 commentaires:

  1. Je passe mon tour cette fois-ci pour cette série, mais je la garde dans un coin pour si jamais j'ai une panne de lecture un jour ;) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce n'est pas trop le genre de ce que tu lis normalement...

      Supprimer
  2. Contente que malgré ton appréhension tu ais passé un très bon moment ! Un jour je tenterai la série !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serais curieuse de voir ce que tu en penses!

      Supprimer
  3. Je ne connais pas du tout cette saga, ce n'est pas vraiment mon genre de lecture! Mais pourquoi pas? Ça peut être sympa de lire autre chose!

    RépondreSupprimer