samedi 30 mai 2015

Le serrurier volant, Tonino Benacquista et Jacques Tardi

Marc est un gars qui a une histoire, de ces histoires qu'on ne raconte pas volontiers. Pour le dire autrement, Marc est un gars plus fermé qu'une serrure inviolable. Pour se relever - parce qu'il faut bien se remettre sur pied quand on survit à une catastrophe - il choisit de devenir serrurier. Ce nouveau métier lui donne l'occasion d'ouvrir pas mal de portes et de découvrir, par ce biais, les petites misères de ses congénères. Un jour, un client lui fait une drôle de demande qui va le faire renouer avec ce passé qu'il ne parvient pas à oublier.

Le hasard a mis sur ma route ce Carnets Littéraires mené  par Benacquista et par le dessinateur Tardi, une très jolie édition que j'ai ouverte un peu comme un trésor et que je garde tout aussi précieusement sur une de mes étagères. 

Je l'ai déjà dit à plusieurs reprises, j'aime Tonino Benacquista. C'est l'un des rares auteurs pour lesquels je me rue en librairie quand il sort un nouveau roman. C'est l'auteur qui m'a appris à apprécier les nouvelles. C'est l'auteur dont la plume transforme les petites choses insignifiantes en extraordianaires.

Marc est tout sauf un être hors du commun. Il est plutôt banal, avec sa vie bien rangée, son travail, sa fiancée, leur routine. Jusqu'au jour où sa vie bascule. 

Un braquage. Des morts. Un mort qui erre parmi les vivants. Se reconstruire. Comment faire quand on s'est perdu ? Comment faire quand on se sent prisonnier du carcan de sa vie ? Comment faire quand on a égaré la clé de sa propre serrure ?

Et puis la survie. Un travail de nuit. Insignifiant. De ceux qu'on ne voit pas. Mais de ceux qui vous ouvrent toutes les portes. Au sens propre du terme. Il devient serrurier. Il découvre la ville et les secrets de ses habitants la nuit, ouvre leur porte qui demeurait fermée et entre dans leur intimité. Jusqu'à ce qu'une personne en particulier ne croise sa route.

Addictif... Entraînant... Et une sacrée réflexion sur l'homme. Voilà ce qui pourrait définir Le serrurier volant. Bien loin de ce que nous laissait présager l'idée d'un ouvrage illustré qui nous faisait miroiter un humour omniprésent... Mais pas moins bien, au contraire.

Le serrurier volant ressemble à un film dont les scènes défilent sous nos yeux. Le mot s'allie à l'image pour nous immerger dans les différentes séquences du récit. La phrase est toujours juste, l'image particulièrement parlante, et cette histoire banale devient extraordinaire. Là réside le talent de Benacquista et de Tardi... 

22 commentaires:

  1. Je n'en ai jamais lu mais tu me donne envie!
    As-tu eu mon mail?
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. S'il ressemble à un film dont les scènes défilent sous nos yeux, alors je note!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un récit vraiment "très visuel". J'ai adoré!

      Supprimer
  3. Je n'ai lu que deux livres de Tonino Benacquista mais franchement, j'avais beaucoup aimé! Donc je note je note!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deux livres de Benacquista? Lesquels? Je vais aller jeter un coup d'oeil sur ton blog!

      Supprimer
  4. C'est sympa de trouver un auteur comme ça. Je ne crois pas connaitre mais bon vu comme j'oublie vite ça veut tout dire. En tout cas tu donnes bien envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jour je te le ferai découvrir, un jour!

      Supprimer
  5. J'ai honte je n'ai jamais lu de Benacquista mais une chose est sure ! tu m'a drôlement donné envie de le découvrir :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait que tu le découvre alors! Je suis curieuse de savoir ce que tu en penseras!

      Supprimer
  6. J'ai Matalavita dans ma PAL mais je n'ai encore rien tester de l'auteur. Ce roman a l'air sympa cependant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malavita est très sympa. C'est le premier Benacquista que j'ai lu, pas mon préféré, mais un moment de lecture très agréable.

      Supprimer
  7. Je ne connaissais pas mais ton avis me donne très envie de découvrir cet auteur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime vraiment beaucoup cet auteur. Une petite merveille de la littérature française contemporaine.

      Supprimer
  8. Il va falloir que je lise cet auteur un jour, notamment ce livre dont tu parles et que je rajoute à ma wish-list ;)
    Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
  9. J'ai l'impression en te lisant que le duo est plus que réussi !!! A noter, pour une future découverte, merci :)

    RépondreSupprimer
  10. Je ne connaissais pas du tout, merci de la découverte ^^

    RépondreSupprimer