mercredi 18 mai 2016

Les rêves sont faits pour ça, Cynthia Swanson


Une nuit, Kitty rêve qu’elle se réveille dans une chambre inconnue. Auprès d’elle, un homme qu’elle ne connaît absolument pas mais qui l’appelle Katharyn, et deux petits enfants qui l’appellent maman mais dont elle ne peut être la mère. Puis la scène s’estompe, Kitty ouvre les yeux et reprend sa vie de célibataire amoureuse des livres et libraire à Denver. Mais le rêve revient. De plus en plus souvent. De plus en plus puissant…

On dit que le rêve peut être une forme d'échappatoire, un moyen d'évasion, conscient ou non, qui nous permet de nous évader, d'effacer une situation ou une vie qui devient lourde à porter. Effet miroir de ce que nous sommes, il nous entraîne dans un monde parallèle où l'illusion comble les manques et les blessures.

Kitty a tout pour être heureuse. Ou plutôt avait tout pour être heureuse. Un homme qu'elle fréquentait, même s'il semblait réticent au mariage, une librairie à l'image de ce qu'elle voulait, des parents aimants, une meilleure amie... Tout allait pour le mieux. Jusqu'à ce que l'homme qui partageait sa vie la quitte, que sa boutique décline et remette tout en question, et que des tensions s'installent entre elle et sa meilleure amie.

Nous sommes pendant les années 50 aux Etats-Unis. Les temps changent et évoluent très vite. Les complexes commerciaux affluent et transforment le visage des villes, les relations se modifient aussi, même si le schéma familial reste très traditionnel. Etre célibataire, une vieille fille comme on disait à l'époque, n'est pas flatteur. Quelques essais infructueux via les petites annonces se sont soldés par des échecs, même cet échange avec Lars, celui qui lui avait écrit cette si jolie lettre mais qui ne s'est jamais présenté à son rendez-vous. Et puis ses parents ont décidé de partir en vacances. Ils ont eu raison, mais l'absence se fait sentir, énormément. 

Kitty a un vide, là, au creux de la poitrine.

Et un jour, un rêve secoue sa nuit. Il y a beaucoup de similitudes avec sa vie mais ce monde parallèle ressemble davantage à un "qu'est-ce qui se serait passé si"... Tout semble idyllique, elle est aimée, elle aime, elle a une famille formidable. Mais même les rêves ne sont pas toujours teintés de rose. Certaines pièces ne s'imbriquent pas bien, il faut forcer pour les faire rentrer dans le puzzle de cette vie rêvée.

L'idée de départ, sans être originale, est intéressante et ce balancement entre rêve et réalité aurait pu être franchement captivant. Kitty est un personnage attachant, ses familles réelles et rêvées sont touchantes, sa meilleure amie plutôt amusante parfois. Mais il manque clairement un petit quelque chose, et sans doute est-ce dû à l'écriture qui aurait gagné à avoir plus de relief et de tension narrative.

L'auteure a voulu jouer avec nos nerfs, nous déboussoler, nous emmener vers un ailleurs oscillant où les frontières du rêve et de la réalité sont floues, mais je ne peux m'empêcher de penser qu'elle n'y est arrivée que partiellement. 

Ce livre a des qualités, l'une d'entre elle d'ailleurs est qu'il s'agit d'un livre facile, dans le bon sens du terme, mais peut-être est-il trop facile justement. J'aurais aimé un récit plus nébuleux, moins évident, dans lequel j'aurais eu besoin de repérer les indices, ou tout n'aurait pas coulé de source, un récit avec lequel j'aurais dû lutter pour bien faire la distinction entre les mondes.

Malgré tout, ce fut un agréable moment de lecture. Je pense que ce roman ne me laissera pas un souvenir impérissable, comme ce fut le cas de "Avant d'aller dormir" par exemple qui m'avait littéralement fascinée, mais j'ai aimé suivre les aventures de Kitty/ Kathryn  et c'est finalement l'essentiel.

16 commentaires:

  1. C'est vrai que l'idée est assez intrigante et différente mais dommage que ça ne soit pas forcément complètement à la hauteur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vraiment dommage, l'idée était très bonne.

      Supprimer
  2. L'idée m'a l'air intéressante ! Même si ce ne sera pas le roman de l'année, je note quand même :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serais curieuse de savoir ce que tu en penses. Si tu as l'occasion...

      Supprimer
  3. Il a l'air sympa, mais je passe, je ne suis pas plus tentée que ça :)

    RépondreSupprimer
  4. Je suis très intriguée par ce roman mais en même temps je ne sais pas trop lol!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas sûre qu'il te plaise.

      Supprimer
  5. Difficile de dire qu'il me tente véritablement, car ce qui me gêne, c'est le côté un peu trop prévisible, que tu évoques très bien d'ailleurs. Je crois que vais laisser le temps faire son petit bonhomme de chemin, ainsi que le hasard si jamais nos routes se croisaient ! Quoi qu'il en soit, merci pour cette découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'occasion de le lire, pourquoi pas! Mais il manque vraiment un petit quelque chose.

      Supprimer
  6. Oui comme tu dis c’est dommage parce que son sujet est intéressant et aurait pu être exploré autrement. Le rêve comme échappatoire quand la vie bascule est en soi fascinant parce qu'il révèle l'inconscient. Dommage qu’elle ne soit pas allée aussi loin, qu’il
    « ait manqué un petit quelque chose »...
    C’est toujours un vrai plaisir de te lire Céline, bon début de semaine à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelques semaines plus tard, j'ai toujours le sentiment que l'auteure aurait pu écrire un roman génial, mais que le résultat n'est qu'en demi-teinte. Trop lisse je pense.

      Supprimer
    2. C'est vraiment dommage que ce roman t'ait laissé cette impression d'être 'trop lisse', j'avoue que ça m'intrigue. Enfin, on ne va pas disserter dessus, ce n'est pas le but. ;)

      Supprimer
    3. Peut-être que ça ne sera pas ton sentiment, j'ai lu de très bonnes critiques dessus!

      Supprimer
  7. Intéressant en effet cette notion de rêves très présentes et qui peut être une forme d'échappatoire même si la réalité nous rattrape toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le sujet est très intéressant. Dommage que ce roman ait quelques maladresses qui nuisent au résultat final.

      Supprimer