mardi 18 octobre 2016

La vie plus un chat, Chantal Detcherry

Vous ne l'avez pas entendu arriver, vous étiez tranquillement installé dans votre existence sans chat, vous viviez plus ou moins agréablement. Et puis un jour il est là, surgi de nulle part, brusquement incarné, ayant pris forme dans cet instant. Ce n'est pas une aumône qu'il espère de vous, non, c'est bien plus. Il désire un engagement total de votre part, il vous demande si vous voulez bien partager votre vie avec lui, rien de moins. Quand un chat couleur de nuage apparaît un jour dans le jardin d'une maison de ville, il s'ensuit un coup de foudre entre la maîtresse des lieux et lui, puis une vie faite de menus événements qui constituent comme la biographie d'un chat. La narratrice s'y enchante de la beauté, de la grâce toujours renouvelées que son compagnon inattendu introduit dans le cours de sa vie". Tout en vous appartenant maintenant, il reste un peu dehors, et cela fait toujours : la vie plus un chat. Ce qui donne, je vous assure, une somme énorme".

La vie est parfois étrange, on s'arrête sur un livre à cause du titre, un livre sur lequel on ne se serait jamais arrêtée normalement parce que, même si on a six félins à la maison, ce n'est pas pour autant qu'on est férue de ce type de littérature, et ce livre sur lequel on s'est arrêtée un peu comme ça, au hasard, nous prend aux tripes jusqu'à la dernière ligne.

Le chat est un animal complexe, qui vous sonde l'âme d'un seul regard. Ce n'est pas vous qui le choisissez, c'est lui qui vous choisit. Il est le maître de votre royaume, celui qui vous apprend la vie. Derrière des abords taciturnes voire méprisants, il est un ami loyal, qui vous oblige à vous remettre en question, ne subit en rien vos humeurs mais est là quand vous vous effondrez.

Mon titre à moi serait « Ma vie plus six chats », mais ce serait la seule différence. Les mots de Chantal Detcherry aurait pu être les miens, jusqu'à ceux qui dépeignent cette fichue maladie.

Petit-Gris a indéniablement marqué la famille de Chantal, d'un regard il les a conquis, et d'un regard il est devenu un des leurs. Ode au Chat, ode à Petit-Gris, ce récit parlera à tous les amoureux des félins qui feront leurs les mots de l'auteure. La plume est est travaillée, pleines de sonorités poétiques, elle est porteuse d'amour. J'ai beaucoup aimé la lire, j'ai adoré plonger dans cette relation pleine avec Petit-Gris. Un peu, beaucoup d'amour ne fait jamais de mal.

Mais malheureusement, la compagne de l'amour s'appelle souvent  tristesse. Les dernières pages m'ont arraché quelques larmes et je les ai refermées à la hâte. L'issue est connue, elle est inévitable, mais j'ai envie de pratiquer la politique de l'autruche pendant quelques temps encore, parce que je veux croire que mes six amours vont être à mes côtés pendant de longues années pendant lesquelles je protesterai parce qu'ils m'empêchent de travailler, parce que leurs caresses peuvent m'exploser le nez, ou parce qu'ils veulent toujours manger avant moi.

Oui, la vie est étrange. J'aurais eu tort de ne pas m'arrêter sur ce titre, parce que j'ai six Petits-Gris à la maison, et j'en avais même un septième, un Negrito (Petit- Noir était écrit sur son carnet de santé, les propriétaires de chats sont-ils tous si peu originaux?) dont l'ombre continue de m'accompagner alors qu'il n'est plus là. C'est là toute la magie féline...



18 commentaires:

  1. Bon tu sais que je suis peut etre un peu moins chat que chien meme si je les aime beaucoup mais tu m'intrigues quand meme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment on peut préférer les chiens aux chats? Je ne comprends pas! lol

      Supprimer
    2. Ca ne m'étonne pas de toi, tiens ! MANANTE !

      Supprimer
  2. Même si j'adore les chats, je suis définitivement team chien pour ma part ;) ! Sinon, je jetterai un coup d’œil à l'occasion à ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca ne m'étonne pas pour la team chiens! :)

      Supprimer
    2. OH DIS DONC ! JE SAIS TRES BIEN CE QUE TU VEUX DIRE HEIN.

      Supprimer
  3. Tant de livre à lire que je pratique une sélection au faciès (oui, c'est moche). Malgré le titre, je ne pense pas que je me serais arrêtée car la couverture ne me met pas en joie. Ton article me fait voir les choses différemment, il titille ma curiosité! ;)
    Merci pour la découverte, je garde ce titre en tête!
    A bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture est très sérieuse, c'est vrai, mais finalement, elle est très juste. L'édition est en plus très jolie.

      Supprimer
  4. Ooh ça a l'air vraiment pas mal, j'adore e concept !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un récit vraiment très agréable.

      Supprimer
  5. Un titre, une belle couverture, je suis d'accord avec toi, dans ce roman-ci c'est cette photo en couverture que j'aime énormément.
    Oh tu as 6 félins!!! Meoouwwwwwwwwwwwwwww je les adore aussi! <3
    C'est bon parfois de se retrouver intérieurement dans nos lectures. Elle a l'air de faire du bien celle-ci...
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'édition est vraiment jolie. Et oui, j'adore les chats!

      Supprimer
  6. Critique belle et émouvante... Je sais à qui le conseiller, ce livre ! ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Je comprends ton attirance pour ce titre ! Je suis sûre et certaine qu'il me ferait pleurer comme une madeleine... La magie féline, oui, c'est exactement ça ! Une bien jolie découverte, merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien! Et merci à toi de ton passage!

      Supprimer
  8. AH c'est vrai que toi aussi tu as 6 chats Céline :) j'adore le synopsis car c'est exactement ça, un chat demande un engagement total de notre part. Ah cet être merveilleux ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pourrais pas vivre sans chat. Impossible...

      Supprimer