mardi 24 novembre 2015

Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Eric-Emmanuel Schmitt

Madame Ming aime parler de ses dix enfants vivant dans divers lieux de l’immense Chine. Fabule-t-elle, au pays de l’enfant unique ? A-t-elle contourné la loi ? Aurait-elle sombré dans une folie douce ? Et si cette progéniture n’était pas imaginaire ? L’incroyable secret de Madame Ming rejoint celui de la Chine d’hier et d’aujourd’hui, éclairé par la sagesse immémoriale de Confucius.

J'ai continué le Cycle de l'invisible d'Eric-Emmanuel Schmitt avec Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, et si les autres volumes avaient bercé mon cœur, il est malheureusement resté hermétique à celui-ci.

L'idée de départ est intéressante, touchante même. Le narrateur, un homme d'affaires français, rencontre une dame-pipi dans un grand hôtel de la province de Guangdong. Cette rencontre qui aurait pu en rester aux politesses d'usage, « Bonjour », le bruit d'une monnaie jetée dans une assiette, « Merci », « Au revoir », atteint d'autres paliers.

En effet, madame Ming n'est pas qu'une simple dame-pipi. Madame Ming est une personnalité fascinante qui peut se vanter d'avoir eu dix enfants dans une Chine pourtant sous le joug de la politique de l'enfant unique. Dix enfants ! Et tous extraordinaires ! 

Alors mensonge ? Vérité ? Folie ? Ce sera au narrateur de le découvrir.

La plume est allègre, travaillée comme toujours chez cet auteur, et le récit nous fait frôler du bout des doigts les préceptes de Confucius. Madame Ming est attachante et pousse le narrateur à voir le monde  qui l'entoure autrement, il évolue à son contact pour accéder au bonheur, mais il m'a manqué un petit quelque chose pour me faire basculer dans l'enthousiasme qui a caractérisé les autres récits du Cycle de l'invisible. Est-ce parce que je ne suis pas familière de Confucius ou parce que l'histoire aurait gagné à être développée davantage pour éviter cette sensation de survol ? Honnêtement, je ne sais pas. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Madame Ming, me suis retrouvée dans celui du narrateur, mais la sauce n'a pas pris totalement.

Il ne me reste que Le sumo qui ne voulait pas grossir pour clore le Cycle, et malgré cette légère déception, j'ai hâte !


26 commentaires:

  1. Ca fait une éternité qu'il est dans ma liste, et je n'y ait toujours pas jeté un coup d’œil... A voir un de ces jours ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas le mieux du Cycle de l'Invisible...

      Supprimer
  2. Dommage que ça n'ait pas été aussi bien mais j'espère que le prochain sera à la hauteur

    RépondreSupprimer
  3. Dans l'ensemble j'ai beaucoup les livres de cet auteur, il faudrait que je lise celui-ci :)

    RépondreSupprimer
  4. Je vais éviter celui-ci alors...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas le plus abouti je trouve, il est agréable mais il lui manque un petit quelque chose.

      Supprimer
  5. C’est celui que je n’ai pas lu encore pour clore mon Cycle de l’Invisible! Je lis ton petit bémol, bémol que j’ai eu avec le Sumo justement. Mais comme c’est EES je lui pardonne tout... :D

    Quelle superbe rencontre c’était, un homme généreux de son temps, souriant, expressif, j’en suis repartie charmée plus que jamais!

    Bonne nuit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais adoré le rencontrer! J'ai découvert cet auteur en regardant une émission tard le soir, alors que mon père était malade. Je zappais à la recherche du sommeil qui me fuyait. Et chose qui ne se produit jamais, le fort à la tv, avec sa bonhomie, sa tranquillité, sa revendication d'écrire des livres qui font du bien, m'a donné envie de le découvrir. Et comme tu dis, on lui pardonne ses bémols...

      Supprimer
  6. Malgré ton bémol j'ai bien envie d'aller dans cette période de l'enfant unique, pour comprendre mieux. Ce devait être terrible. Quelle frustration.

    Bon WE :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu dis, ce devais être une période terrible... Merci de ton passage!

      Supprimer
  7. Ce n'est pas un livre qui me tente. De cet auteur, j'ai beaucoup aimé "Oscar et la Dame rose" dont j'ai vu le film également et que j'ai trouvé superbe et assez émouvant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai adoré Oscar! Il m'a bouleversée. Je n'ai pas vu le film par contre mais en ai entendu beaucoup de bien...

      Supprimer
  8. Celui-ci je ne l'ai pas encore lu mais j'aime beaucoup la plume de cet auteur que j'avais découvert avec Oscar et la dame en rose :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oscar et la Dame Rose, quel petit roman... J'ai adoré...

      Supprimer
    2. Oui! par contre je me suis abstenue de voir le film, trop peur d'être déçue :/

      Supprimer
    3. Pareil! Une amie l'a vue et elle a adoré. Moi je m'abstiens...

      Supprimer
  9. Je me tournerais peut-être plus vers ce livre la de l'auteur. A voir pour découvrir la plume. :) Bisous Céline ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un auteur à découvrir, vraiment... Mais pas forcément avec ce livre. L'enfant de Noé ou Oscar et la Dame Rose sont plus touchants.

      Supprimer
  10. Un auteur qu'il me faut vraiment découvrir davantage...

    RépondreSupprimer
  11. J'aime bien cet auteur, mais j'hésite à lire ce roman la... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas le plus abouti, il lui manque quelque chose...

      Supprimer
  12. Je n'ai lu que les trois premiers du "Cycle de l'Invisible", mais avant de le continuer j'ai d'autres E.E.S. qui me tentent davantage avant, notamment "L'Évangile selon Pilate" ou "La nuit de feu" ! Merci et à bientôt :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'évangile selon Pilate me tente beaucoup! Je ne connais pas l'autre, vais aller jeter un coup d'oeil. Tentatrice!

      Supprimer