lundi 29 février 2016

Proie Dunoir, Gaëlle K. Kempeneers

My name is Dunoir. Proie Dunoir. Laissez tomber : private joke. Qui je suis ? La nouvelle recrue du B.A.S., la banshee de service. On m’a engagée pour botter les culs des méchants qui hantent les rues de Rédemption. Sauf qu’entre les monstres mythiques, les divinités en goguette, les vampires crétins et les Puissances qui se bousculent au portillon, je ne sais plus où donner de la tête. Alors, quand en plus la Famille (la mienne, sinon ce ne serait pas drôle) s’en mêle, j’ai bien besoin de mes collègues Lucrèce et Leyhan pour y mettre un peu d’ordre. Sans oublier Jack, le loup. Mon âme-sœur, parait-il. Je vous ai déjà parlé de mon âme ? Y a moyen d’écrire tout un roman sur le sujet. Ah ! Mais attendez… Bref, y a des jours comme ça où on se dit qu’on aurait mieux fait de se casser la jambe au saut du lit !

---------------------------------
Résumé des Chroniques de la Liste-noire-des-livres-interdits.
Une sombre menace plane sur nos livres-chéris, sur ces ouvrages qui nous transportent jusqu'à pas d'heure dans la nuit et nous font rêver encore et encore dans la journée : les Dieux-de-tous-les-trucs-de-la-mer-et-de-la-terre les ont déclarés « dangereux pour l'humanité », et nous somment, nous, les humbles lecteurs, de les leur livrer. Voici l'histoire de notre rébellion! 
----------------------------------
Rappel de l'épisode précédent : Le Chat du Cheshire, dans une interprétation douteuse de l'une des prophéties, nous a entraînées dans une église, non loin du QG des livres-addicts Anonymes où sévit la Cerbère Rousse. Pour rejoindre Melliane qui s'est aventurée à l'intérieur, nous avons bravé l'obscurité pour tomber nez à nez avec...
---------------------------------
– Elle a plein de petites copines, constate Johanne.
Ça, c'est sûr. On est tombées en pleine surprise party de gargouilles. J'espère juste qu'on ne va pas servir d'apéritif.
– Elles ont des jolis yeux, fait observer Lupa comme si c'était un détail d'une importance capitale.
Leurs yeux verts émeraude luisent dans la noirceur de l'église et ils sont de plus en plus nombreux. Elles rassemblent leurs troupes.
– Bon, on fait quoi ? demande Melliane en se rapprochant de moi.
Le Chat est déjà en position de combat, mais ses mains tremblent légèrement. L'heure est grave, les mains du Chat ne tremblent jamais.
Instinctivement, nous reculons toutes d'un pas, comme si nous tentions d'instaurer une distance de sécurité entre elles et nous. 
Elles s'avancent de quelques centimètres. Au temps pour la distance de sécurité.
– J'aimerais vraiment avoir des super-pouvoirs... gémis-je.
– Moi aussi, un peu comme Superman! me souffle Bea.
– Ou comme Proie Dunoir... chuchote Roanne.
– Tu broies du noir ? Mais c'est normal, ne t'inquiète pas, on va s'en sortir... tente de la rassurer Lupa en lui tapotant le bras.
– Non, Proie Dunoir, c'est une banshee, expliqué-je.
– Vous croyez qu'elle a encore de la fièvre ? murmure Johanne.
Melliane me met la main sur le front et avant qu'elle n'ait le temps de dire quoi que ce soit, je poursuis:
– Proie Dunoir, c'est une banshee. Une vraie. Elle est morte et pouf, elle est revenue à la vie. 
– Moi je dis qu'elle a de la fièvre. On est mal les filles, parce que déjà qu'en temps normal son cerveau il est...
Le Chat fait un drôle de geste avec ses doigts à la hauteur de sa tempe avant d'ajouter :
– Mais si en plus elle a de la fièvre... Elle est capable de nous vendre aux gargouilles!
Roanne vient à ma rescousse.
– Non, non, pour une fois, elle a raison. Proie Dunoir est une banshee et elle a un cri qui est une véritable arme de destruction massive.
Je prends une longue inspiration, ferme les yeux, me concentre pendant une poignée de secondes et...
– Ahhhh, crié-je de toutes mes forces.
– Mais ça va pas la tête ! me hurlent les filles, les mains plaquées sur leurs oreilles.
J'ouvre les yeux. Bon, ça n'a pas eu l'effet escompté, mais au moins, les gargouilles ont reculé d'un bon mètre. C'est déjà ça. D'accord, elles n'ont pas explosé, leurs yeux brillent toujours autant et maintenant elles nous montrent leurs jolies dents bien pointues, mais, il faut toujours voir le positif pendant les moments de crise, on a de nouveau une vraie distance de sécurité.
– Il faut que tu meurs pour que ça fonctionne, m'explique Roanne.
– Je suis volontaire! Je peux aider à la tuer ! dit le Chat en levant la main.
Je lui jette un regard noir.
– Ben quoi, je veux juste rendre service, me répond-elle un sourire innocent sur les lèvres.
– Il y a quand même un problème avec Proie, continué-je en l'ignorant. Elle a la poisse. Mais la poisse avec un « P » majuscule, du style aimant à ennuis. Tout les trucs bizarres qui traînent, c'est pour elle. Un Wendigo ? Bingo. Une licorne qui n'aime que les jeunes vierges ? Re-bingo. Je suis sûre qu'elle serait capable d'attirer les gargouilles. À mon avis, c'est une question de karma.
– Un peu comme nous quoi... constate Bea en haussant les épaules.
– Ouaip, c'est ça! Mais quelle que soit la situation, elle garde un sens de l'humour génial ! Je n'ai pas arrêté de rire comme une idiote en essayant de ne pas faire trop de bruit parce que sinon, j'allais me faire remarquer au boulot.
– Et ce n'est pas du tout ton style ! ricane Melliane.
Je me tourne vers elle.
– Hey, mais je suis sûre que tu adorerais. Tout à fait le genre de bouquin que tu aimes. De l'action, de l'humour, une héroïne très attachante, des personnages originaux (il y a même une sirène!), une plume vraiment efficace, des épisodes courts...
– Ça a été conçu comme une sorte de feuilleton composé d'épisodes, et ce volume correspond à la première saison. Alors il s'en passe des choses! trépigne Roanne en effectuant quelques petits pas de danse.
Je crois qu'elle est fan de Proie Dunoir. Ça pourrait être un nouveau titre de roman : « Proie Dunoir, la banshee qui faisait danser Roanne au milieu des gargouilles ». Classe non?
Un énorme sourire étire mes lèvres et je m'autorise un déhanché des plus gracieux.
– Oh oui, il s'en passe des choses ! Il y a même Jack !
Roanne et moi gloussons bêtement.
– Je rêve, on est dans une église, entourées de gargouilles aux longues dents, et elles se tortillent et gloussent ! grommelle Johanne.
Je glousse de nouveau pour l'embêter et, comme je suis un tantinet taquine, je me prépare à glousser une troisième fois, mais un mouvement vers l'avant m'interrompt. Nos gentils nouveaux animaux de compagnie, qui ont été jusque-là un public très attentif, semblent avoir décidé de venir nous dire bonjour de plus près. Et je trouve leur sourire franchement effrayant. A mon avis, il ne doit pas y avoir de dentiste chez les gargouilles.
Le Chat s'est remis en position de combat, Bea a pris son sac et l'arme comme une massue, Johanne a attrapé le crucifix de l'autel, Lupa tente de les aveugler avec la lampe de son téléphone et Melliane a enlevé une de ses chaussures aux talons vertigineux.
– Si elles s'approchent trop, je leur crève un œil ! explique-elle.
Ah ouais... Mes copines, elles sont comme ça...
Elles nous encerclent maintenant. Leur souffle arrive jusqu'à nous. Elles ont vraiment mauvaise haleine, un petit check-up buccal ne serait pas du luxe.
J'ai un mauvais pressentiment.
Comme si c'était la fin. Notre fin.
On a déjà combattu les Dieux-de-tous-les-trucs-de-la-mer-et-de-la-terre, mais on s'en est sorties parce qu'on a fui. Notre efficacité repose sur l'infiltration, et là, l'infiltration a eu quelques ratés. 
J'ai vraiment un mauvais pressentiment.
On ne fait pas le poids.
Un peu de réconfort ne serait pas de refus. 
Avant de me lancer dans le combat, j'ouvre mon sac et en extirpe un pot de Nutella. Le dernier repas du condamné, de quoi prendre des forces.
– Quelqu'un en veut ? demandé-je

Pour la chronique de Roanne, c'est ici!

PS à l'attention de l'auteure: Vous avez voulu ma mort avec cette fin? ahhhh... Là, vous n'avez pas le choix, il va vite me falloir la saison deux, parce que, voyez-vous, j'ai déjà la fâcheuse tendance à me ronger les ongles, ce qui n'est pas très esthétique, vous devez en convenir, mais avec une fin pareille, vous avez sonné le glas du peu qui me restait... Et je pense que vous devriez faire une bonne action pour mes petits ongles malheureux en publiant très vite le 2... Oui, je sais, j'ai des arguments imparables.





27 commentaires:

  1. Que quoi!!!!! Mais c'est pas possible de faire un fin pareil!!! Sur le dernier repas d'un condamné. On a interêt à en venir à bout de ses gargrouilles. Après tout le chat fait quand même du Krakmaga et pour avoir tester certaines de ces prises et bah elle assure! Bisous Céline. Encore une fois un épisode qui m'aura fait bien rire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha mais le Chat assure... Mais bon, c'est des gargouilles quand même!

      Supprimer
  2. En pleine bataille, et elle sort du Nutella... Si jamais tu reçois un coup de couteau dans le dos, ce ne sera pas une gargouille !
    Mais cela dit, ce livre a l'air pas mal :) ! (Et hop, un coup de pied pour achever pendant que tu est à terre.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un super bouquin, une très bonne surprise!

      (Je le savais pour le coup à terre, je le savais! lol)

      Supprimer
    2. Mouahahaaaaah ! Vengeannnnce !

      Supprimer
    3. Suis même pas surprise, quand on aime Matthew, on ne peut que faire ça! :)

      (Blague à part, la série que j'ai découverte grâce à toi, et où il est dedans est vraiment bien! Et il n'est pas mal dedans. Pas à la hauteur de tu-sais-qui, mais pas mal du tout quand même!)

      Supprimer
    4. Je n'ai QUE des bons goûts, moi mâdame !

      Supprimer
  3. Moi j'en veux bien!!!
    Alalala tu me feras toujours aussi rire et en même temps découvrir des livres alors merci à toi pour ces bons moments que je passe à te lire :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de venir toujours dès que tu peux!

      Supprimer
  4. contente que tu ais passé un bon moment malgré la fin qui te donne envie d'avoir la suite tout de suite lol. Je ne connaissais pas du tout mais l'idée est sympa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un bon roman, très efficace, d'une auteure francophone...

      Supprimer
  5. Ahahaha, très très important le dernier repas du condamné (surtout si c'est du Nutella (et j'en veux bien un peu d'ailleurs)) :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que le dernier repas du condamné au Nutella c'est indispensable!

      Supprimer
  6. Et si tu leur lançais le pot de Nutella aux gargouilles, peut-être que cela ferait diversion… Peut-être même qu'elles se jetteraient dessus et deviendraient accros comme nous... Peut-être aussi pourrait-on les apprivoiser avec quelques pots supplémentaires...
    Ouais bon, tu connais la phrase du film qui dit : « Avec des si et des peut-être, on pourrait mettre un cachalot dans une boîte d'allumettes ! » ? Mais nous on s'en fiche un peu des cachalots pour l'instant ;-)
    Bisous et merci pour cette nouvelle découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Nutella est une arme de destruction massive ! Je suis sûre que si on se battait avec du Nutella, il y aurait moins de guerres!

      Supprimer
  7. Je repasse pour te demander ta date d'anniversaire. Je ne me souviens plus si je l'avais fait! Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le 25 juillet! (Et toi tant qu'on y est? :) )

      Supprimer
  8. Coucou Céline :D
    Si j'comprends bien la fin laisse le lecteur sur son appétit! :P
    Mais dis-moi, et excuses mon ignorance, c'est quoi les "Chroniques de la Liste-noire-des-livres-interdits" ?
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fin est épouvantable. Très réussie, mais épouvantable!

      Les "Chroniques de la Liste-noire-des-livres-interdits" sont le fruit de mon imagination. Pour certains livres, souvent des lectures de midinette d'ailleurs, (mais je les revendique, il n'y a pas de sottes lectures), j'ai eu envie de faire quelque chose de différent. Et j'ai imaginé un monde ou les Dieux-de-tous-les-trucs-de-la-mer-et-de-la-terre voudraient éliminer les romans qui nous tiennent éveillés jusqu'à pas d'heure dans la nuit.
      Les Chroniques de La liste-noire... racontent notre lutte contre eux, toujours autour de la"chronique" d'un livre.

      Supprimer
    2. C'est une super bonne idée! :D
      Y'a pas de sottes lectures ça c'est certain! Belle initiative et bisous à toi Céline

      Supprimer
  9. Ahah le chat volontaire pour aider à tuer ;) c'est gentil ça lol. En tout cas le résumé à l'air alléchant! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut se méfier du Chat, ne jamais lui tourner le dos! :)

      C'est vraiment un roman génial, plein d'hulour!

      Supprimer
  10. Ohhh mais c'est qu'il me tente bien ce livre en plus!!!!
    Tu pourrais ptet faire une tentative pour sceller les gargouilles au sol avec du nutella (bon c'est dommage de le gâcher...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut pas gâcher du Nutella!

      C'est vraiment un roman très sympa, bourré d'humour!

      Supprimer
  11. Hahaha avec une chronique comme ça je ne peux que noter le titre!!! Un excellent titre d'ailleurs.
    J'adore relire tes articles, je sais toujours que je vais me fendre la poire quand tu commences comme ça!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le titre est excellent, c'est vrai! Et l'auteure est pleine d'humour, j'ai beaucoup aimé la protagoniste!

      Supprimer