mardi 22 juillet 2014

Hors limites, Katie McGarry

Echo. Noah. Chacun a vécu un drame. Chacun y survit à sa façon. Echo s’efforce de revenir à la vie « normale » ; Noah, au contraire, ne fait plus confiance au « système » et accumule les provocations. Ils pourraient se haïr, tant ils sont différents. Pourtant, le hasard va les rapprocher. Les obliger à chercher qui ils sont vraiment. Ils vont s’aimer. Des sentiments si purs qu’ils les réconcilieront avec les autres. Et surtout avec eux-mêmes.

-----------------------------------------------
Lettre au Dieux-de-tous-les-trucs-de-la-terre-du-ciel-et-de-la-mer.

Chers Dieux,

J'ai préféré vous écrire plutôt que de prier. Le sol est trop dur pour mes petits genoux à la chair trop tendre. La dernière fois, j'ai eu des bleus. Je me suis dit que l'effet serait le même. Si j'avais eu votre adresse mail, vous auriez eu ma confession plus tôt. Peut-être devriez-vous y songer ? Le Père Noël en a bien une lui.

J'ai encore fauté. Ça a été plus fort que moi, ce roman m'a appelée. Il était là, sur l'une de mes étagères qui hébergent ma PAL, et je le voyais qui me tendait les bras. Enfin ça c'était dans ma tête, un livre n'a pas de bras. Mais je suis sûre qu'ils chantent parfois comme les sirènes pour nous attirer dans leurs filets et ne plus nous lâcher.

Et puis c'est aussi à cause de toutes ces chroniques que l'on trouve sur le web (chez Johanne par exemple), beaucoup trop tentantes, alors c'est encore plus difficile de résister. C'est comme si, pendant un régime, on vous mettait sous les yeux un gâteau au chocolat fondant. Bonjour la tentation. Et inutile de me dire que vous n'aimez pas le chocolat, je ne vous croirai pas.

Donc voilà, on y est. Le moment où je me confesse. Encore une nuit presque blanche. Encore des papillons dans le ventre. Encore une histoire forte qui m'habite et dont j'ai du mal à sortir.

A ma décharge -je ne suis finalement qu'une victime-, l'auteure a fait preuve d'une grande délicatesse pour traiter les drames d'Echo et de Noah, ces deux âmes perdues, marginales, qui essayent tant bien que mal de garder la tête hors de l'eau. Ce récit à deux voix possède une profondeur que l'on trouve rarement dans le genre.

Et pas de temps morts, pas de répit pour mon petit cœur. Et toute sorte de sourires : des sourires attendris, des sourires qui rient... des sourires qui pleurent. Un vrai kaléidoscope d'émotions. Et le résultat est là. J'ai encore trop peu dormi. J'ai des cernes et les yeux rouges, et j'ai du mal à émerger..

Mais ce n'est pas ma faute, hein... Non, non. Je ne suis qu'une faible femme qui a du mal à résister à un bon gâteau au chocolat.

Pour êtes quittes, et être sûre que vous allez me pardonner, je double ma pénitence. Je lirai deux livres sérieux à la suite. Régime sec, plus de romance. Pour l'instant.

Je suppose que les services de la Poste n'arrivent pas encore jusqu'à vous, alors je déposerai cette lettre au pied du menhir, au bout du chemin, à côté du calvaire, près du Lac aux fées. S'il y a eu des fées là-bas, il doit bien y avoir des Dieux aussi, non ?

Bien à vous, votre dévouée

Le livre-vie

--------------------------------


Réponse des Dieux-de-tous-les-trucs-de-la-terre-du-ciel-et-de-la-mer

Chère livre-vie,

Nous sommes fâchés et déçus. Vous récidivez. Encore.

Votre choix de doubler votre pénitence est pertinent, vous auriez pu même la tripler.

Merci de nous indiquer les références de cet ouvrage, que nous puissions l'intégrer à notre liste-noire-des-ouvrages-interdits. Et tant que vous y êtes, merci de déposer votre exemplaire à l'endroit même où vous aviez déposé votre confession, pour que l'on puisse vérifier par nous mêmes le danger qu'il représente.

Qu'on ne vous y reprenne plus.

Dieux-de-la-Terre-et-du-Ciel-et-des-Océans 

22 commentaires:

  1. j'adore tes avis. J'ai entendu énormément parlé de cette série et il faudra vraiment qu'un jour je la tente aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre que cette série va te plaire!!

      Supprimer
  2. Tes chroniques sont vraiment drôle x) Il me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer
  3. J'adore ta chronique et j'adore le fait que tu aies aimé ce roman hahaha! Et non il ne faut pas le mettre dans la liste des ouvrages interdits, non Dieux-de-tous-les-trucs-de-la-terre-du-ciel-et-de-la-mer, je vous en supplie ne faites pas ça:!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que l'on va devoir faire une pétition pour qu'ils le retire de la liste des ouvrages interdits!! lol

      Supprimer
  4. (j'ai comme l'impression que mon commentaire a disparu dans les limbes du web, tu me diras si c'est le cas, je tenterai de le re-rédiger...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, disparition dans les limbes!! Sans doute un truc des Dieux et compagnie!! lil

      Supprimer
    2. Ça doit être ça, parce que je disais que j'étais jalouse qu'ils te répondent. Ce qui n'a pas dû leur plaire. ^^
      En tout cas, tu as réussi a attiré mon attention, il a l'air bien sympa ce titre !
      (moi aussi je devrais faire pénitence vu le niveau de mes lectures)
      (mais j'ai les genoux trop fragiles pour ça)

      Supprimer
    3. Pour se confesser aux Dieux-de-tous-les-trucs-de-la-terre-du-ciel-et-de-la-mer, il faut des coussins bien épais, parce que sinon ça fait mal aux genoux. Quoi que je me tâte à essayer la confession assise, cela en reviendrait au même non? lol

      Supprimer
    4. Le problème, c'est que tu risques d'être tentée d'ouvrir un livre avant même d'avoir terminé ta confession (à moins que celle-ci se fasse avec un interlocuteur bien réel face à toi, mais là tu cours un autre genre de risque... ^^).

      Supprimer
    5. Mais peut-être que je pourrai faire semblant de me confesser comme cela? Non, suis pas sûre que les Dieux et Compagnie apprécient ce genre d'humour, il ne faut pas rigoler avec eux...On ne sait jamais.
      Quand à avoir un vrai confesseur, s'il est beau comme un Dieu (mais pas un vrai Dieu!lol), avec des ados en béton armé, une petite fossette, je crois que je vais considérer la chose, mais ma confession sera...proche du néant! lol (comment ça je m'égare et ce n'était pas du tout ce dont tu voulais parler? )
      S'il porte une soutane, il risque de prendre ses jambes à son cou!!

      Supprimer
    6. "quant à avoir" et pas l'ignoble truc que j'ai écrit! Grrrr, je l'ai envoyé trop vite!

      Supprimer
  5. Tu rigoles, c'est tout à fait ce à quoi je pensais !
    * s'en retourne en sifflotant d'un air innocent *

    Note, même sans soutane, tout demi-dieu qu'il soit, je pense qu'un mâle normalement constitué risque de prendre ses jambes à son cou, tu imagines "Non, pas elles ! Elles n'arrêtent pas de me harceler ! c'est la pire des engeances ! on ne peut pas les sauver ! Argggghhhh ! ELLES AIMENTS LA ROMANCE !!!..."
    Il faut qu'on l'admette. Nous sommes des causes perdues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, mais non... Même s'il existe un centre de soin pour traiter les livres-addict (surtout les accros à la romance), moi je dis que nous devons résister! Prenons les armes mes soeurs, et résistons! Enfin, peut-être pas les armes, mais une bonne romance OUI!

      Supprimer
    2. (ben oui, dans ma dernière chronique j'ai reconnu être livres-addict, un premier pas... vers... je ne sais pas, mais je doute que cela soit la guérison!)

      Supprimer
  6. Je ne connais pas mais il va falloir que je tente!
    ça a l'air d'être de la bonne drogue quand je vois vos états! ;)

    RépondreSupprimer
  7. Ah l'appel des sirènes la comparaison est parfaite ça me fait le même effet et très souvent il s'agit également de romances :) En tout cas j'avais déjà vu cet ouvrage circuler sur la blogo et il me tentait beaucoup, encore un à rajouter à ma wish list! :) Et en effet celui qui dit qu'il n'aime pas le chocolat est un menteur ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est-ce que j'ai pu aimer ce livre.... pffiou, j'en ai encore des frissons...

      Supprimer