dimanche 30 août 2015

Anne F., Hafid Aggoune

Après un attentat commis par l'un de ses élèves, qui réveille les plus sombres heures de la vieille Europe, un professeur est au bord de l'effondrement. Rongé par la culpabilité, décidé à en finir, il redécouvre un soir le Journal d'Anne Frank ; bouleversé par son actualité et sa vivacité, il se met à écrire à sa " petite sœur juive " disparue à quinze ans à Bergen-Belsen. Entre ses lignes, la jeune fille vive et courageuse renaît, avec son désir d'écrire, sa volonté de devenir une femme indépendante et forte, et sa vision d'un monde meilleur. A travers cette invocation qui renouvelle notre regard sur ce symbole universel d'espoir qu'incarne Anne Frank, ce roman poignant interroge notre présent, invite à la réflexion et ravive le courage de résister.

L'histoire d'Anne Franck est universelle, atemporelle, symbole de l'injustice, du génocide, de la tragédie. On oublie souvent qu' avant d'être tout cela, Anne Franck n'était qu'une adolescente comme les autres, avec ses doutes, ses états d'âme, ses peurs, ses joies...

Loin d'être un simple hommage, le récit d'Hafid Aggoune redonne vie à la jeune fille qu'elle était.

De même que la vie d'Anne Franck a basculé, celle du narrateur vacille. Un de ses élèves a commis l'irréparable et ses épaules ploient sur la responsabilité de cet acte. Que se serait-il passé si lui, modeste enseignant de collège, n'avait pas agi ainsi ? Des victimes auraient-elles été épargnées ? Le responsable se serait-il livré à cet acte atroce ?

La fenêtre l'attire comme un aimant pour clore définitivement sa vie. Mais le doute demeure, ce fil ténu qui nous relie encore à un quelque chose qui n'est autre que l'essence de ce que nous sommes. Alors il écrit. A Anne. Parce que c'est avec ses écrits que tout a commencé. Parce qu'il n'y a qu'elle qui peut le comprendre, témoin muet de sa descente aux enfers. Témoin muet de sa lente agonie.

Sa plume gratte le papier, s'anime alors que le souffle revient dans les poumons de la fillette. Ses joues rosissent, ses yeux se remplissent de larmes, elle est, pendant une nuit, vivante sous les mots du narrateur. Anne Franck n'est pas que l'histoire de la Guerre. C'est l'histoire d'une vie, trop tôt achevée.

Les émotions ballotent cet échange silencieux. La détresse du narrateur, le réconfort qu'il trouve dans les mots également.

Ce récit possède une force incroyable, celle d'un homme qui puise au plus profond de lui-même pour la vérité, un homme qui cherche des réponses dans sa propre histoire, celle de la respiration et du sourire d'une fillette enfermée par l'injustice. Dans ma gorge, les mots se sont noués devant cette communion entre l'Histoire, ce passé et ce présent qui dialoguent et se confondent pour dresser un hymne à la différence, un hymne à la tolérance. Parce oui, tout est possible. Le message d'espoir est le reflet de celui qui battait dans le cœur d'Anne. Les choses peuvent changer, il faut y croire. Et ne pas détourner le regard pour répondre à de vains intérêts.

Un texte d'une rare richesse, un petit bijou.

PS : je me suis même replongée dans le journal d'Anne Franck. Je l'avais, comme bon nombre de personnes, étudié au collège et je pensais le connaître. Las, combien je me trompais ! Les années ont passé et mon regard n'est plus le même sur ce récit. Il n'en est que plus beau. Merci Hafid Aggoune pour ce retour aux sources...


Merci aux Editions Plon pour cette très belle lecture !

24 commentaires:

  1. Contente de voir que tu as aimé !!! :)
    Ce livre est une pépite et m'a vraiment marqué ! On redécouvre Anne Franck grâce à lui, il lui rend un bel hommage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis tout à fait d'accord! Une vraie pépite!

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas ce nouveau roman mais le roman semble vraiment touchant et c'est vrai que c'est une bonne idée de remettre l'histoire au gout du jour. Merci de la découverte !

    RépondreSupprimer
  3. Convaincue, je le note! Et tu me donnes aussi envie de me replonger dans le journal que j'ai depuis des années. Merci pour cette jolie chronique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien! Je pense que tu devrais aimer. Il y a des ouvrages que l'on oublie comme ça dans un coin, et c'est dommage. J'ai beaucoup regretté de ne pas avoir relu Le journal d'Anne Franck avant.

      Supprimer
  4. Honte à moi, je n'ai jamais lu le journal d'Anne Frank! Il faudrait vraiment que je répare cette lacune! Et je pourrais apprécier à sa juste valeur cet autre livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Journal d'Anne Franck est vraiment un récit qui marque.

      Supprimer
  5. Ca m'a l'air très intense ! Je le note !

    RépondreSupprimer
  6. Ayant été durablement émue par le journal d'Anne Franck, nul doute que ce récit ferait resurgir beaucoup d'émotions ! Merci de nous faire découvrir ce petit bijou :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le Journal d'Anne Franck t'a émue, alors celui-ci devrait te plaire!

      Supprimer
  7. Merci pour cette découverte! Tu me donnes envie de lire cet ouvrage mais aussi de relire Le Journal d'Anne Franck... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont des lectures dans lesquelles il est bon de se plonger ou de se replonger!

      Supprimer
  8. Il y a quatre ans, j’ai visité la Maison d’Anne Frank, de passage à Amsterdam. Depuis ce jour-là, il m’arrive régulièrement de prendre son journal entre mes mains avec ce désir de le relire. Avec tes mots touchants, je suis maintenant convaincue du besoin que j’ai de retrouver la vie émouvante de cette jeune fille. Tu as tant raison : On oublie qu’avant d’être tout cela, Anne Frank n’était qu’une adolescente, avec ses doutes, ses peurs… Et qu’elle n’est pas que l’histoire de la Guerre, c’est l’histoire d’une vie. Merci pour ces mots-là, tu as aussi redonné vie, dans mon coeur, à cette jeune fille vers qui je retournerai…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais vraiment beaucoup visité la Maison d'Anne Franck. Son journal fait partie des récits qui laissent une empreinte, celle de l'horreur bien sûr, quand on sait ce qu'il adviendra une fois les dernières pages tournées, mais aussi celle de la vie, de cette jeune fille qui voulait simplement être une adolescente normale. De vrais bijoux...

      Supprimer
  9. Je le vois partout et je pense qu'il me plairait :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment exceptionnel... Bouleversant!

      Supprimer
  10. Hou Hou, Un livre qui renvoie vers un journal témoignage... Le p'tit duc aime l'idée :) Une chronique qui qualifie le livre de "un petit bijou", le p'tit duc est emballé... Merci pour la découverte, @bientôt, Grybouille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien petit-duc!! Merci de ton passage!

      Supprimer
  11. Ok l'histoire d'Anne Frank a beau être intemporelle, je n'ai jamais réussi à finir ce livre. Donc je t'avoue que ce livre ne me fait pas trop trop envie. (Est ce un manque de bon gout :P? ) Bisous Céline.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas un manque de bon goût sur ce coup-là, juste que tu n'as pas accroché au récit, ça arrive!

      Supprimer
  12. Ton avis me donne vraiment envie de me replonger dans l'histoire d'Anne Frank, je l'ai lu comme toi au collège et ça commence à remonter déjà :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai relu depuis, et c'est véritablement un récit très fort, pas simplement sur la peur du lendemain, d'être découverts, mais aussi sur l'adolescente qu'elle était.

      Supprimer