samedi 27 janvier 2018

Voyage d’hiver, Amélie Nothomb

Il n'y a pas d'échec amoureux. A. N.
Zoïle est tombé éperdument amoureux de la douce Astrolabe, mais la jeune femme consacre tout son temps à Aliénor, une romancière géniale quoique légèrement attardée. Par dépit, il décide de détourner un avion et de l’envoyer percuter la tour Eiffel. A moins que…
J’ai une relation assez étrange avec les écrits d’Amélie Nothomb. Plus jeune, j’ai dévoré ses premiers romans et avais ressenti une sorte de coup de foudre littéraire en la lisant. Sa plume toujours maîtrisée, son regard sur le monde (Le sabotage amoureux, Métaphysique des tubes ou Stupeurs et tremblements), son imagination fertile (Hygiène de l’assassin) avaient ancré en moi la certitude que j’allais suivre cette auteure pendant des années.

J’avais raison.

Ce que je ne savais pas, c’est que j’allais avoir du mal à retrouver ce qui m’avait tant fait vibrer lors de nos premières rencontres, mais cela ne m’empêche pas de continuer à espérer et à lire ses romans.

L’absurde côtoie la réalité crue dans ce roman. Zoïle est un homme quelconque qui mène une vie quelconque. Tout est quelconque chez lui, sauf son prénom improbable. Rien n’éclaire ses jours, jusqu’à ce que sa route ne croise celle d’Astrolabe, une belle jeune femme au nom ainsi improbable que le sien, et dont la vie est tout sauf quelconque. Elle se sacrifie pour Aliénor, cette romancière au génie si atypique. Cette dernière puise son inspiration dans sa différence qui la fait passer pour attardée aux yeux des autres.

L’on retrouve la verve d’Amélie Nothomb, le maniement de l’incongru, du ridicule où la norme n’est pas celle que l’on croit. Le récit nous plonge dans les relations qu'entretient trio incertain, où les intérêts de l’un vont par forcément de paire avec ceux de l’autre. Dans cette confrontation passive, l’on sent la différence, l’amour, l’abnégation, la création. Des thèmes porteurs, forts. Mais voilà, comme pour ses récits précédents, je suis restée sur ma faim. Le roman est court, et dans un ouvrage de ce genre, la fin est essentielle. L’auteure a fait le pari d’une issue qui m’a... déstabilisée... frustrée ? J’ai eu le sentiment qu’elle nous entraînait sur un chemin qu’elle n’assumait pas, et cela m’a agacée.


Mais comme toujours, je continuerai à lire ses ouvrages, parce qu’Amélie Nothomb possède une vraie plume, une identité qui me pousse à espérer retrouver la force des écrits de ses débuts.

27 commentaires:

  1. Je lis quasiment chaque roman d'Amélie Nothomb en espérant moi aussi retrouver le plaisir des premiers romans lus. Pour ma part, j'ai toujours eu une préférence pour ces écrits presque autobiographiques... Métaphysique des tubes et Ni d'Eve ni d'Adam, Stupeur et tremblement,... Je me rappelle avoir lu celui-là et ta chronique m'a fait me rappeler un peu l'histoire mais malheureusement pour moi aussi il est loin d'être inoubliable (la preuve :p).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis comme toi, j'ai une nette préférences pour ses récits aux accents autobiographiques!

      Supprimer
  2. J'ai lu deux-trois livres de l'auteure que j'ai plus ou moins aimés, celui-ci n'est pas celui qui me tente le plus dans ceux que je n'ai pas encore lu, je t'avoue que vu ce que tu dis de la fin je ne suis pas très rassurée ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon avis, ce n'est pas le mieux pour approfondir une rencontre avec cette auteure...

      Supprimer
  3. Du coup tu vas me tuer si je te dis que j'ai jamais lu d'Amélie Nothomb ? Mais bon c'est sur ma wishlist et je le ferai très prochainement.
    Merci pour cette chronique.
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non! Pas de reproche là-dessus! Il y a tellement de livres à lire!

      Supprimer
  4. J'ai lu quelques uns de ces livres et je me souviens avoir beaucoup aimé, je ne sais pas encore quel sera mon prochain. C'est dommage que tu ne parviennes pas à renouer avec ce que cela provoquait en étant plus jeune, j'espère que tu y parviendras durant tes prochaines lectures :)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai trouvé un certain mystère dans "La métaphysique des tubes", l'autrice m'a complètement envoûté avec ce roman. J'ai lu aussi "Barbe bleu", et il faut que je trouve le temps de lire d'autre romans. Elle a un petit quelque chose que j'ai bien aimé dans sa façon d'écrire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup sa plume, mais je n'arrive plus à m'immerger dans ses récits...

      Supprimer
  6. Je n'ai lu qu'un seul livre d'Amélie Nothomb et c'était Antéchrista que j'ai lu il y a bientôt dix ans... Il faudrait que je retente de lire cette auteure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'occasion, je serais curieuse d'avoir ton avis...

      Supprimer
  7. un jour il faudra que je tente un de ses romans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te la ferai découvrir! Du moins mes préférés!

      Supprimer
  8. Je ne connais pas les œuvres d'Amélie Nothomb, il va falloir que je m'y mette un jour!

    RépondreSupprimer
  9. Amélie j adore la retrouver chaque année .... Je me souviens avoir moins accrochée quand celui dont tu parles est sorti . Déçue je me suis dit aiiiii . Puis j ai continue a la suivre et j ai retrouvé Amélie comme je l aimais . Merci pour ton post .

    RépondreSupprimer
  10. Je nain jamais lu un de ses romans à vrai dire je nain jamais été tentée par cette auteure
    Dommage que tu ne retrouves pas ce coup de foudre d'antan et j'espère qu'un jour tu le retrouveras !

    RépondreSupprimer
  11. Voilà une auteure que j'adore ! Je ne connais pas ce titre, tu me rends curieuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amélie Nothomb a une vraie plume, c'est vrai!

      Supprimer
  12. Il faut absolument que j'en lise un, pour savoir, enfin ! Surtout que j'aime beaucoup écouter parler Amélie Nothomb dans ses interviews. Elle a une personnalité et une originalité que j'apprécie beaucoup, et elle est très intelligente. Je n'ai pas d'excuses pour repousser la découverte de ses romans. D'ailleurs, puisque tu es une experte, par lequel me conseilles-tu de commencer ? Pas par celui-ci en tout cas, si j'ai bien compris ;-)
    Bises douce Céline :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'elle a une personnalité originale! J'ai adoré Stupeurs et tremblements et Métaphysique des tubes...

      Supprimer
  13. Cela fait très longtemps que je n'ai pas découvert de roman de cette triste, parce que j'ai un peu le même sentiment que toi aussi. Du coup, je ne suis pas sûr de continuer non plus avec celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas la seule à avoir ce sentiment... C'est assez terrible...

      Supprimer