mardi 17 octobre 2017

Malcom le sulfureux, tome 1, Katy Evans

Au milieu des flash et des paparazzis, une histoire sexy qui oppose le bachelor le plus séduisant de Chicago à une journaliste intrépide et déterminée à percer Malcolm à jour.  Jusqu'où ​ira-t-elle pour exposer le playboy le plus sexy de Chicago ?
Mystérieux. Privilégié. Légendaire. Malcolm Kyle Preston Logan Saint, le businessman le plus sexy que Chicago n'ait jamais connu, ne vit que pour l'argent et les femmes. Beaucoup de femmes. Toute sa vie, il a été harcelé par la presse dont le seul but est de prouver que sa vie, en apparence parfaite, n'est que mensonges et faux-semblants. Depuis qu'il est sur le devant de la scène, ses secrets sont plus en danger que jamais, mais il est bien décidé à les garder enterrés. 
Plus pour très longtemps... 
Chargée d'enquêter sur Malcolm et de révéler sa personnalité sulfureuse, Rachel Livingston est une jeune et séduisante journaliste. Elle travaille pour Edge, un magazine proche de la faillite. L'avenir de l'entreprise repose sur les révélations qu'elle écrira sur Malcolm Saint. Déterminée à faire de cette histoire le tournant que sa carrière attend, elle n'aurait jamais pensé que le playboy puisse changer sa vie. 
Succombera-t-elle à la tentation que représente Malcolm le sulfureux ?


Si je vous dis « Un milliardaire + une journaliste » ? vous allez me répondre, soit : « Christian Grey ou Gideon Cross », soit « Encore ! » ou « Pas très original ».

Biippp, mauvaises réponses. On essaye encore.

Si je dis « Un milliardaire + une journaliste », la réponse est...

Malcom... Et mignon ou choupinet... Oui, oui, vous avez bien lui, choupinet ! (bon, mettons-nous d’accord tout de suite, Choupinet ne veut pas dire « mièvre », « ennuyeux » ou « barbant ». Non, on peut être choupinet et être comme Malcom...)

Ma première réaction en lisant le résumé a été de craindre une énième copie des 50 nuances ou de la saga Crossfire qui ne correspondent pas forcément à mes lectures en ce moment. Mais Katy Evans est une auteure que j’avais beaucoup appréciée pour sa saga Fight for love, et j’ai préféré penser que ce n’est pas beau d’avoir des a priori.

J’avais raison !

Parce que Malcom n’a de points communs avec Christian ou Gideon que l’argent, et Rachel est bien loin d’être la tête à claques qu’est Anastasia à mes yeux. Je l’ai même trouvée très attachante. Oui, oui, vraiment choupinette elle aussi.

(Arrêt sur image : vous vous rendez compte que je parle de « choupinet » pour un roman dont le titre contient le mot « Sulfureux ». Promis, ce n’est pas dû à un rhume qui me serait monté au cerveau !)

Il y a beaucoup de clichés/ lieux communs dans ce roman, ils sont beaux, elle est un peu plus jeune et est intelligente, il a de l’assurance, mais la sauce a bien pris bien parce qu’on n’a pas ce format habituel de dominant/ dominé. Non, on a une relation normale dans un contexte particulier, deux univers qui rentrent en collision, et deux êtres qui cherchent à les faire cohabiter. Bien sûr, c’est sexy, bien sûr il y a du sentiment, un homme et une femme qui se cherchent, mais ça fonctionne diablement bien.

Et heureusement que j’avais le tome 2 sous la main, parce que la fin... Ce n’est pas une fin choupinette du tout !






28 commentaires:

  1. Je viens de le finir et moi aussi j'ai trop aimé !!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Je suis contente que tu ais toi aussi passé un très bon moment !

    RépondreSupprimer
  3. Si tu as troqué le sulfureux contre du choupinet, c'est peut-être parce que tu es dans une période un peu "fleur bleue" ;-) Quoiqu'il en soit, le principal, c'est que tu te sois bien détendue avec cette lecture !!! Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai beaucoup aimé ce roman! Malcom est vraiment chouette!

      Supprimer
  4. Pas plus tentée que ça j'avoue... Je suis assez difficile sur tout ce qui est romance/érotisme, etc ;)

    RépondreSupprimer
  5. Pas trop mon genre de lectures, mais je suis contente que tu aies aimé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est chouette! Mais je comprends qu'il ne te tente pas...

      Supprimer
  6. Tu donnes très envie de lire ce roman, je n'aurais pas été tentée à la base pour les mêmes raisons que toi mais tu me rassures vu ce que tu dis ^^

    RépondreSupprimer
  7. Une choupinette de lecture donc! :D
    Comme quoi les a priori...
    C'est vrai qu'en même temps j'aurais aussi fait le lien avec les nuances de Grey, enfin, il faut savoir laisser la chance à un roman parfois. Et cela nous réserve souvent de belles surprises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que les a priori parfois... Il vaut mieux passer outre!

      Supprimer
  8. Bon si le héros sort des sentiers battus du mec arrogant et qu'il est choupinet je suis preneuse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est arrogant mais chouriner! Si, si, c'est possible!

      Supprimer
  9. Me voilà moi aussi à me poser la question : pourquoi donc est-ce que je viens sur ton blog, si c'est pour être tentée à chaque article que je lis... :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ressens alors ce que moi je ressens quand je vais sur ton blog!

      Supprimer
  10. Un héros... choupinet ?
    Là, tu l'intrigues !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est Choupinou dans le sens où il est très humain! Et pas exaspérant malgré le cliché du milliardaire.

      Moi je l'ai vraiment trouvé choupinou! lol

      Supprimer
    2. Bon, je te donnerai mon avis, je suis dessus.

      (je précise : le roman, pas le milliardaire, dès fois que ce serait sorti du contexte ^^ m'enfin, 9,99 € l'ebook, j'avoue qu'il s'en est fallu d'1 cent pour que je passe ^^)

      Supprimer
    3. Aloooors, j'en suis presque à la moitié et je commence à saisir le pourquoi du comment du qualificatif "choupinet". :))
      Cependant j'ai du mal (beaucoup) avec l'héroïne.
      Je crois qu'elle peut briguer un titre de Reine des Greluches sans trop de mal, et j'ai vraiment des difficultés à suivre un personnage qui manque autant de cohérence et de crédibilité.
      En plus, il reste de ces coquilles dans le roman ! Ce serait bien que l'éditeur soigne davantage ses corrections, ça ne fait vraiment pas sérieux pour un roman vendu à un prix pareil ! (oui, je groumph, je sais, c'est mal)
      Bon, Rachel est donc une tête à claque façon TSTL, mais ce roman a un énorme mérite : il me fait bien marrer !
      Vivement ma prochaine pause que je puisse en lire un bout... histoire de vérifier si j'adhère définitivement au choix du terme "choupinou". :))

      Supprimer
    4. Moi le Choupinou a effacé l'héroïne! J'ai vraiment bien aimé ce personnage masculin, très normal finalement malgré son portefeuille bien garni!

      Et je suis d'accord pour les coquilles... C'est de plus en plus fréquent malheureusement je trouve.

      Supprimer
    5. J'ai beaucoup ri avec ton "Je suis dessus"!!!! Doux Chéri m'a même regardée bizarrement!

      Supprimer
    6. Pourquoi ça ne m'étonne même pas ?
      En tout cas, j'ai boulotté les deux tomes et je suis bien d'accord avec toi, Malcolm fait tout !
      Il est vraiment... enfin c'est bien un choupinet d'amour. :))
      (oh-mes-Dieux, j'en reviens pas d'avoir écrit un truc pareil, ton blog provoque des effets de bord étranges)

      Supprimer
    7. Ah ben voilà, le charme de Malcom a opéré! lol

      Supprimer
  11. Je ne vais pas me jeter sur ce livre mais il a l'air pas mal :)

    RépondreSupprimer