vendredi 17 janvier 2014

Billie, Anna Gavalda


Franck, il s'appelle Franck parce que sa mère et sa grand-mère adoraient Frank Alamo (Biche, oh ma biche, Da doo ron ron, Allô Maillot 38-37 et tout ça) (si, si, ça existe...) et moi, je m'appelle Billie parce que ma mère était folle de Michael Jackson (Billie Jean is not my lover / She's just a girl etc.). Autant dire qu'on ne partait pas avec les mêmes marraines dans la vie et qu'on n'était pas programmés pour se fréquenter un jour...

Non seulement Franck et Billie n'étaient pas programmés pour fredonner les mêmes refrains, mais en plus, ils avaient tout ce qu'il faut en magasin pour se farcir une bonne grosse vie de merde bien ficelée dans la misère - misère physique, misère morale et misère intellectuelle. Vraiment tout. Et puis voilà qu'un beau jour (leur premier), ils se rencontrent.
Ils se rencontrent grâce à la pièce On ne badine pas avec l'amour d'Alfred de Musset. Billie a été tirée au sort pour jouer Camille et Franck, Perdican.

Je l’avoue, je n’ai acheté ce roman que pour sa couverture que je trouvais rigolote et attendrissante. L’absence de résumé a achevé de me séduire, une aura de mystère entourait ce livre au petit âne. Qui était Billie ? Un âne (quand on a lu des romans sur les vaches, les mouettes, les chats, on ne s’étonne plus de rien…) ? Pas du tout.

Billie c’est…Billie… Pour le découvrir, il faut ouvrir ce petit livre, pousser la porte et entrer dans son univers, parce que vous voyez, Billie, elle a décidé de nous raconter son histoire.

Enfin, pas vraiment à nous, parce qu’elle ne s’estime sans doute pas digne d’être un personnage de roman, mais à une petite étoile, tout là-haut, leur étoile, même si elle sait pertinemment que les étoiles ne sont que les résidus d’elles-mêmes. Mais quand même, cette petite étoile, un peu à l’écart, elle veille sur elle. Et sur Franck. Alors, elle lui raconte son histoire, leur histoire.

Billie, j’ai honte de le reconnaître, c’est la personne que j’aurais ignorée à l’école, parce que pas assez ci, trop ça, en somme, trop différente. Des « Billie », on en croise tous les jours, sans oser les regarder, ou alors avec un sourire moqueur au bord des lèvres, parce que nous, on n’est pas comme cela. Nous, on est propre sur nous, on parle bien, on a des amis.

Billie, c’est quelqu’un de vrai, d’authentique, d’entier, un véritable coup de poignard dans mon cœur. Quel courage, quelle force… C’est quelqu’un qui vous donne envie d’y croire.

Son histoire avec Franck ? La rencontre de deux marginaux, de deux âmes meurtries, qui évoluent dans notre monde sans trop savoir pourquoi. De leur rencontre naîtra la survie. Parce que c’est ça Billie, une histoire de survie.

Anna Gavalda a pris beaucoup de risques avec ce roman. Billie a un langage vrai, celui de la rue, celui de celle qui a très peu été à l’école. Elle manie les mots qui lui parlent -même si, à travers la plume de l’auteure exsude toute la finesse du personnage-, et ce langage peut lasser. Ça m’est arrivé, mais à chaque fois, la force de l’histoire m’a rattrapée. Parce que Billie, c’est  une histoire qui m’a transpercée, qui m’a arraché des sourires, des larmes, qui m’a étreint le cœur. Et moi aussi j’aimerai bien adopter un petit âne…

23 commentaires:

  1. J'avoue l'avoir commencé et ne pas avoir réussi à le finir... Et pourtant c'est une auteur que j'aime bien, surtout grâce à son Ensemble c'est tout.
    Je réessaierai celui-ci un jour ou l'autre :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends qu'on puisse décrocher. C'est très particulier, et très éloigné de ce qu'elle fait habituellement...

      Supprimer
  2. c'est tout mimi c'est vrai, je l'ai meme vu à ma fac lol mais je ne sais pas pourquoi ça ne m'attire pas vraiment mais je suis contente que ça ait été un joli livre, il a l'air trés émouvant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été très touchée par ce roman, c'est vrai.

      Supprimer
  3. Contrairement à toi, c'est plus la couverture qui m'a rebutée. Mais ta chronique me donne envie de dépasser ça... Curieuse que je suis :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends que la couverture puisse rebuter. C'est soit elle interpelle, soit on passe son chemin. Mais elle ne laisse pas indifférent au moins!

      Supprimer
  4. Je le lirai certainement. Je sais qu'il va arriver à la biblio où je suis inscrite donc je vais patienter un peu.

    RépondreSupprimer
  5. je pense que je me laisserai tenter dans quelques temps!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse-toi tenter, c'est un vrai petit plaisir!

      Supprimer
  6. Je ne suis pas une grande amatrice des romans de Anna Gavalda mais j'adore la couverture de celui-ci et comme toi, j'ai bien envie de ce livre juste pour sa couverture. Et puis ce que tu en dis me titille bien... Je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois reconnaître que c'est le premier Anna Gavalda avec lequel j'accrcohe autant. Mais c'est parce qu'il n'a rien à voir avec les autres. Je pense d'ailleurs que le tyle a dû déstabiliser ses lecteurs.

      Supprimer
  7. Je vais passer mon tour, non pas en raison de ta chronique qui est superbe, mais parce que c'est une auteur qui n'a jamais réussi à me séduire... Et pourtant, elle plaît énormément !! Dans quelques temps peut-être...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jusqu'à Billie, j'étais dans ton cas, je n'adhérais pas vraiment. Mais ce petit livre est tellement différent, que j'en ai oublié que c'était elle...

      Supprimer
  8. Contrairement à toi, je n'ai pas acheté ce livre à cause de la couverture que je déteste. Je la trouve moche de chez moche.
    Pourtant je suis amoureuse d'Anna Gavalda, mais là je ne peux pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tout à fait! Mais quand on a lu le livre, on se rend compte qu'elle colle bien à l'histoire. Mais il semblerait que ce soit un Gavalda un peu à part...

      Supprimer
  9. J'aurais aussi craqué rien que pour la couverture! Trop choupinou!!!
    Je ne connais pas encore Anna Gavalda mais j'ai bien envie de me lancer!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semblerait que ce roman ne soit pas très représentatif de ce qu'elle fait habituellement. Mais j'ai adoré!

      Supprimer
    2. ..................................moi aussi je suis à adopter....................;

      Supprimer
    3. Tu ne voudras plus que je t'adopte quand ton colis va arriver!!

      Supprimer
  10. Hello, comme toi, je n'ai pas apprécié le style de l'auteur, en fait, me concernant, je n'ai pas du tout aimé, mais vraiment pas. J'attendais un niveau plus soutenu, un langage plus élégant, j'ai été assez déçue je dois dire. Bisous à toi :)

    RépondreSupprimer